Les Centres de tri

Accueil / Le Covaldem11 / Les installations / Les Centres de tri

Qu'est-ce qu'un centre de tri ?

Un centre de tri des déchets recyclables est un équipement soumis aux règles des Installations Classés pour la Protection de l’Environnement (ICPE). C’est-à-dire que sa construction et son exploitation sont soumises à autorisation de l’Etat et font l’objet d’un suivi particulier.

La conception, la construction et l’exploitation du centre de tri de Salvaza à Carcassonne a été confiée à la société SUEZ qui a obtenu la certification Iso 14001 relative à la maîtrise du process et de ses impacts sur l’environnement.

Ce centre de tri, qui sera mis en service dès mars 2017, a été validé par ECO EMBALLAGES, éco-organisme chargé de promouvoir le tri, et fait l’objet d’un important financement, le COVALDEM11 ayant remporté l’appel à projet, lancé en 2015, relatif aux centres de tri démonstrateur de proximité.

Il aura une capacité de 18 000 tonnes par an.

  • Outre les métaux ferreux et non ferreux, celui-ci génèrera en flux sortant, un mix fibreux (essentiellement constitué de papiers et cartons) et un mix plastique. Ce dernier est constitué d’un mélange de l’ensemble des résines plastiques.
  • Le choix de ce process a notamment été dicté par la perspective du déploiement des extensions des consignes de tri dans le département de l’Aude. C’est-à-dire que les plastiques qui ne sont pas recyclables à ce jour, tels que les films plastiques, pots de yaourt, barquettes, etc pourront à terme être intégrés aux collectes sélectives.
  • Le COVALDEM11 sera d’ailleurs candidats au prochain appel à projet qui sera lancé par ECO EMBALLAGES sur ce sujet.
  • Par ailleurs, ce centre de tri bénéficie des dernières avancées technologiques. Il disposera entre autres d’un crible balistique, de séparateurs optiques et aérauliques,  d’un courant de Foucault et d’overband permettant une automatisation de la majeure partie des opérations de tri.
  • Les trieurs sont bien sûr toujours présents, mais leur qualité de travail s’améliorera significativement. En effet, ils ne trieront plus l’ensemble du flux comme c’était le cas sur l’ancien centre de tri mais aurons essentiellement un rôle de contrôle et d’affinage du travail des machines.
  • Cette technologie permettra en outre de limiter au maximum les refus de tri en les limitant aux fines (matériaux trop petits pour être valorisés). Les autres refus issus des erreurs de tri seront utilisés pour la fabrication d’un combustible de substitution destiné à l’industrie cimentière.
  • Un espace pédagogique avec sa zone d’accueil, une salle pédagogique, et une cabine de visite avec vue panoramique sur le process sont accolés au centre de tri.